Si vous ne parvenez pas à visionner correctement le contenu de cet email, consultez-le sur cette page web

Newsletter n°10 - aux donatrices et donateurs

Newsletter aux donatrices et donateurs - avril 2016
 
 EDITORIAL

V.P.jpg
Le constat a été maintes fois posé : les femmes sont particulièrement exposées au virus du sida. Ainsi, 80% des nouvelles infections dans les pays d'Afrique subsaharienne concernent des jeunes femmes de moins de 25 ans. Et sur les 35 millions d'adultes vivant avec le VIH dans le monde, près de la moitié sont de sexe féminin.

Bien sûr, il y a une explication biologique à cette féminisation de l'épidémie : selon l'OMS, le risque d'infection à VIH est 2 à 4 fois plus élevé pour une femme que pour un homme dans le cadre d'un rapport vaginal. Mais cette épidémie est avant tout la conséquence des inégalités de genre dont celles-ci sont trop souvent victimes. De multiples vulnérabilités économiques et sociales les exposent en effet davantage que les hommes au virus.

Pour être plus efficaces, les réponses à l'épidémie doivent donc s'attaquer à toutes les formes de violence et de discrimination subies par les femmes et les jeunes filles. Et nous devons veiller collectivement au respect de leurs droits fondamentaux. C'est pourquoi Coalition PLUS a marqué le 8 mars - Journée internationale des droits des femmes - par un appel (voir ci-dessous). Le seul et unique jour de l'année consacré à la moitié de l'Humanité. 

Vincent Pelletier
Directeur général de Coalition PLUS
photo: © S.Blot/Drago/AIDES



Miniature de l'image pour téléchargement.jpg
Coalition PLUS prend position et interpelle la communauté internationale

Les jeunes filles sont deux fois plus susceptibles d'être exposées au risque d'infection par le VIH que les jeunes garçons. Elles sont 7'000, chaque semaine, à être contaminées par le VIH. Dans les pays d'Afrique australe et orientale, elles représentent plus de 80% des nouvelles infections chez les 15-24 ans.

Les femmes et les jeunes filles ont plus difficilement accès aux services de prévention et dépistage ainsi qu'aux traitements en raison des discriminations qu'elles subissent: accès plus restreint à l'éducation et aux centres de santé, plus faible capacité de négociation avec les partenaires sexuels masculins, plus forte vulnérabilité économique, leadership politique plus limité.

«Les femmes sont très vulnérables au sida et le sont encore plus avec un mari aux multiples épouses. Quand elles ont des soupçons d'infidélité, elles ont peu de moyens de pression pour imposer le préservatif. Le sida ne se réduit pas un problème médical. C'est aussi un enjeu féministe, touchant à la place des femmes dans la société », souligne le Dr Bintou DEMBELE, administratrice de Coalition PLUS et directrice d'ARCAD-¬SIDA au Mali.

Selon l'ONU, il manque environ 8 milliards de dollars par an pour atteindre l'objectif d'éradication des nouvelles infections à VIH d'ici à 2030. Pour arrêter l'hécatombe du sida qui décime les femmes, Coalition PLUS demande à la communauté internationale d'investir davantage dans le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme afin de généraliser les actions de prévention et de prise en charge médicale.

Pour lire l'intégralité de la prise de position de Coalition Plus, veuillez cliquer ici.



Invitation à notre Assemblée Générale

L'assemblée générale annuelle du Groupe sida Genève aura lieu le 26 avril prochain à 18h30. Tous nos donateurs et membres sont chaleureusement conviés à venir assister à cet événement qui se déroulera dans nos locaux au 9 rue du Grand-Pré, 1202 Genève (1er étage).

L'assemblée sera suivie à 19h30 d'une discussion publique sur la mise à disposition de la PrEP en Suisse et en France

La PrEP (prophylaxie pré-exposition) est un traitement antirétroviral pris par une personne séronégative particulièrement exposée au VIH afin de réduire le risque de transmission. Son efficacité a été largement démontrée par plusieurs études internationales et ce moyen de prévention est depuis cette année autorisée et remboursée en France. Pourquoi pas en Suisse?

Discussion avec la Pre Alexandra Calmy, Responsable de l'Unité VIH/sida au Hôpitaux Universitaires de Genève  et M. Vincent Pelletier, Directeur général de AIDES (France) et de Coalition PLUS.

Note : Le Rapport d'activités 2015 du Groupe sida Genève est sorti !

Miniature de l'image pour RA2015.jpg
Prenez connaissance de l'activité de votre association durant l'année écoulée! Nos différents projets, les prestations assurées, la fréquentation de nos services, nos actions de sensibilisation, nos publications et les différents publics que nous avons touchés grâce à votre soutien. 
Le rapport d'activités qui vient de paraître est disponible pour vous en pièce-jointe ainsi qu'en libre téléchargement sur notre site internet 

www.groupesida.ch

Un exemplaire papier vous sera gracieusement envoyé sur simple demande au 022 700 15 00.



La plus grande mosaïque d'éclairs au monde pour le Groupe sida Genève 

Miniature de l'image pour asset-version-a2077f8538-262741390.jpg
Le 29 novembre dernier, un immense dessin de Zep, réalisé en éclairs en chocolat, a battu un record du monde. Avec 80,27 m2 et 23'700 éclairs, un immense Titeuf a été homologué à Genève par le Guinness Book des records comme la plus grande mosaïque du genre au monde.
Ce travail titanesque a nécessité l'appui de 125 bénévoles pour mettre en places les éclairs puis les empaqueter par boîte de 20.

Ce projet coordonné par Gilles Desplanches et ses équipes avec le soutien de One FM et de l'école hôtelière de Genève a attiré la foule dans le hall central de la gare Cornavin. De nombreuses personnalités, parmi lesquelles le Conseiller d'Etat en charge de la santé, Mauro Poggia, ont participé à sa construction afin de soutenir cet événement de mobilisation en faveur de la lutte contre le VIH/sida.

Les éclairs ont tous été achetés par des entreprises solidaires, des communes genevoises et des particuliers gourmands que nous remercions ici très chaleureusement. L'ensemble des fonds récoltés ont été versés au Groupe sida Genève pour financer ses activités de prévention auprès des jeunes du post-obligatoire.

Cet événement exceptionnel a été relayé par les médias du monde entier. Visionnez ici le reportage réalisé par France 3.



Agenda

Mardi 26 avril 2016 : Assemblée générale du Groupe sida Genève (voir ci-dessus)

Gsg_affTable2012_A2-300x211.jpg
Mardi 7 juin 2016 : 10ème édition d'Une table pour la solidarité

Comme chaque année depuis 10 ans, rejoignez les personnalités au restaurant pour soutenir la lutte contre le sida !
Le principe de cet événement convivial de mobilisation est simple: rendez-vous le soir du 7 juin dans l'un des restaurants participants, avec des amis, des proches ou des collègues. Les restaurateurs reverseront 25% de votre addition en faveur du Fonds de solidarité du Groupe sida Genève et à la Maison de la Joie, orphelinat pour enfants séropositifs au Burundi.

En 2015, un peu plus de 22'000 CHF ont été récoltés grâce à cette opération. Des personnalités genevoises parmi lesquelles Ruth Dreifuss, Agnès Wüthrich, Isabelle Moncada, Manuel Tornare, Dominique Schibli ont participé à l'événement.


Fil Rouge

Le blog du Groupe sida Genève est la principale plateforme d'actualités sur le VIH en Suisse romande. Nous vous avons sélectionnez une sélection d'articles relayés par Fil Rouge


Sida, floraison de nouveaux objets de prévention
Source: Libération
 
Miniature de l'image pour op.jpg
La Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes, à Boston, a mis en lumière l'existence de nouveaux outils, comme l'anneau vaginal.

En 2016, la plupart des nouveautés scientifiques tournent désormais autour des nouveaux outils de prévention. «Ce qui m'a frappé, nous raconte le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Tenon (Paris), c'est l'armada technique qui se met en place autour des outils de prévention, avec toute une série de nouveaux objets, comme les anneaux vaginaux, mais aussi de nouvelles molécules et de nouvelles façons de les prendre. On assiste à une sophistication impressionnante, et c'est aujourd'hui bien plus présent que les modèles d'éradication du virus.»
Lire la suite 


Autotest VIH : un premier dépistage pour la moitié des acheteurs
Source: Pourquoi docteur?

Miniature de l'image pour dep.jpg
En France, environ 30'000 personnes seraient porteuses du virus du sida sans le savoir. Les autotests de dépistage du VIH représentent un espoir pour toucher ces personnes qui n'osent pas toujours se rendre dans un centre spécialisé. Un sondage réalisé par une pharmacie en ligne révèle que 42% des acheteurs de ces produits n'avaient jamais été testés auparavant. Plus intéressant, plus de la moitié d'entre eux (54 %) ne seraient pas allés dans un centre.

Car c'est bien l'atout principal de ces test : ils sont discrets. D'après ce sondage, 96 % des ventes se sont faites en ligne. On peut recevoir le kit chez soi, et effectuer le test à l'aide d'une simple goutte de sang prélevée sur le bout d'un doigt. Le fabriquant assure une fiabilité de 99,8 %, après une attente de 15 à 30 minutes.
Lire la suite


Le retour en force des infections sexuellement transmissibles
Source: Le Monde

cel.jpg
Infections à gonocoques et à Chlamydia, syphilis... les infections sexuellement transmissibles (IST) ne cessent de croître. 

« Entre 2012 et 2014, les gonococcies ont doublé en France et la syphilis a augmenté de 50 %, -annonce François Bourdillon, directeur de la future agence Santé publique France, née de la fusion de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) et de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Ces chiffres sont préoccupants dans un contexte où la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est en très forte augmentation (+ 124 %) chez les jeunes gays de 15 à 24 ans. »
Lire la suite

Vous ne souhaitez plus recevoir nos bulletins d'information? Merci de cliquer ici.